Général

Progrès en neurotechnologie

Progrès en neurotechnologie

Un homme handicapé déplace un curseur d'ordinateur avec son esprit

Selon un article publié le 12 juillet 2006 par Reuters, grâce à un nouveau capteur cérébral, un homme de 25 ans qui souffre de paralysie des quatre membres depuis trois ans a pu déplacer le curseur sur un ordinateur, ouvrir son email et faire fonctionner un appareil robotique simplement en pensant à le faire.

Il a été le premier de quatre patients souffrant de lésions de la moelle épinière, de dystrophie musculaire, d'accident vasculaire cérébral ou de maladie du motoneurone à tester le nouveau système développé par Cyberkinetics Neurotechnology Systems Inc. du Massachusetts.

Les scientifiques ont implanté une minuscule puce de silicium avec 100 électrodes dans une zone du cerveau responsable du mouvement. L'activité cellulaire a été enregistrée et envoyée à un ordinateur qui traduisait les commandes et permettait au patient de se déplacer et de diriger l'appareil externe.

Bien que ce ne soit pas la première fois que l'activité cérébrale est utilisée pour faire fonctionner un curseur, Stephen Scott de l'Université Queen's, en Ontario (Canada), dit qu'elle représente une grande avancée technologique. Selon lui, «cette recherche suggère que les implants prothétiques sont une approche viable pour aider les personnes gravement handicapées à communiquer et à interagir avec leur environnement».

«Nous sommes capables d'introduire des signaux dans le cerveau, mais leur extraction est un défi de taille. Je pense que c'est une étape importante », a déclaré le professeur John Donoghue, scientifique en chef de Cyberkinetics et professeur à l'Université Brown dans le Rhode Island.

Les scientifiques qui ont développé le capteur BrainGate pensent qu'il pourrait donner un nouvel espoir aux personnes atteintes de paralysie due à un accident ou à une maladie.
À leur tour, dans une étude indépendante, des chercheurs des écoles d'ingénierie et de médecine de l'Université de Stanford ont décrit un moyen plus rapide de traiter les signaux du cerveau pour contrôler un ordinateur ou une prothèse.

«Nos recherches commencent à montrer que ce type de système prothétique est cliniquement viable», déclare Stephen Ryu, professeur adjoint de neurochirurgie à Stanford.

Source: Reuters

En relation:
Progrès en neurologie
Progrès en neurosciences
Nanotechnologie et neurologie
Progrès de la médecine


Vidéo: Impact des progrès scientifiques de la médecine? Michel Caillol. TEDxKedgeBS (Octobre 2020).