Général

Google paie une amende de 150000 € pour violation de la vie privée de ses clients

Google paie une amende de 150000 € pour violation de la vie privée de ses clients

Google est contraint d'annoncer une amende de 150000 euros sur son site internet français après avoir jugé un tribunal que le géant de la recherche avait violé la vie privée des utilisateurs
Google a été contraint d'informer ses clients français qu'il doit payer une amende de 150 000 euros pour violation de leur vie privée.

L'organisme français de protection des données a sanctionné le géant de la publicité en ligne pour la manière dont il suit et stocke les informations personnelles des utilisateurs.

L'amende n'est que le dernier coup porté à Google en France, après avoir reçu plus tôt cette semaine, de la part des autorités fiscales françaises, un reçu fiscal de 1 milliard d'euros.

La CNIL, l'organisme français de protection de la vie privée, n'approuve pas la méthode de Google consistant à combiner les données collectées sur des utilisateurs individuels sur des services tels que YouTube, Gmail et le réseau social de Google Google+.

Google a commencé à passer au nouveau modèle de stockage en mars 2012, combinant 60 politiques de confidentialité en une seule et obligeant les utilisateurs à l'accepter s'ils voulaient continuer à utiliser ses services, sans leur donner le choix.

La société de la Silicon Valley - qui a été impliquée dans les fuites d'Edward Snowden sur l'espionnage américain et britannique via Internet - a déclaré qu'elle respecterait l'ordonnance de la CNIL, mais continuerait à lutter contre l'amende de 150 000 euros imposée le mois dernier.
Le mois dernier, Google a fait appel de l'amende infligée par l'agence, ainsi que de l'ordonnance de publier un avis de sanction sur sa page principale google.fr pendant 48 heures.

Les avocats de la société milliardaire ont spécifiquement demandé au Conseil d'État, la plus haute juridiction administrative de France, de suspendre l'ordonnance pendant qu'il réexamine l'affaire. Cependant, les juges ont jugé qu'il n'y avait pas suffisamment d'urgence ou de preuve de préjudice à la réputation de Google pour justifier une suspension.

À propos de cette décision de confidentialité, un porte-parole de Google a déclaré à Reuters: «Nous avons pleinement collaboré avec la CNIL tout au long de ce processus pour expliquer notre politique de confidentialité et comment elle nous permet de créer des services plus simples et plus efficaces. Pour notre part, nous respecterons l’ordonnance de publication de l’avis, mais nous poursuivrons également notre appel au Conseil d’État.

La Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas et l'Espagne ont également ouvert des poursuites similaires contre Google, faisant valoir que la politique de confidentialité de l'entreprise a enfreint les lois locales sur la protection des données personnelles des citoyens.

Source: http://www.dailymail.co.uk/news/article-2554806/Google-forced-advertise-125-000-fine-French-homepage-court-rules-search-giant-violated-users-privacy. html

Vidéo: Lemprisonnement pour non-paiement damendes - 13 (Octobre 2020).