Général

Nanotubes et réponse immunitaire des cellules pulmonaires

Nanotubes et réponse immunitaire des cellules pulmonaires

Une étude a révélé que des nanotubes de carbone extrêmement petits peuvent voyager dans le liquide pulmonaire et inhiber la réponse immunitaire normale des cellules pulmonaires chez l'homme.

Le nanomatériau s'est déplacé dans le liquide pulmonaire et a modifié la façon dont les cellules pulmonaires réagissent à l'infection, réduisant peut-être leur capacité à cibler les défenseurs immunitaires et à combattre les envahisseurs.

Les résultats ajoutent une inquiétude supplémentaire quant à la sécurité des nanotubes de carbone à paroi unique (SWCNT). Les travailleurs qui fabriquent les matériaux et les consommateurs qui les utilisent peuvent courir des risques s'ils inhalent les nanomatériaux.

Selon les auteurs, si ces matériaux pénètrent dans les voies respiratoires, ils peuvent rendre le système immunitaire moins sensible à la présence d'infections. Cela pourrait conduire à des maladies respiratoires plus nombreuses et plus durables chez les personnes exposées aux particules fibreuses.

Article complet: Actualités sur la santé environnementale


Vidéo: Nanotechnologies: pour un dialogue interdisciplinaire. P. Chaskiel et E. Flahaut 3 Février 2015 (Octobre 2020).